Pourquoi le survivalisme ça marche

⇒ Survivalisme-survie [ Survivre aux situations extrêmes ]

Depuis la nuit des temps, l’Homme a toujours eu peur des cataclysmes et des grandes catastrophes qui risqueraient d’anéantir le monde dans lequel il vit. Alors, certaines personnes se préparent pour affronter cette destruction. Ce sont les survivalistes et leur mouvement le survivalisme. Quel est le concept du survivalisme ? Comment se comporte les survivalistes ? Et pourquoi ce concept marche actuellement ?

Qu’est-ce que le survivalisme ?

Survivre à tout prix face à un cataclysme naturel local, régional, national ou planétaire. Tel est l’idée obsessionnelle qui commande les actes d’un survivaliste. A-t-il tort ou raison ? Telle est la question qui se pose. Après tout nos ancêtres avaient toujours fait des provisions pour faire face aux rudes hivers. Même les écureuils emmagasinent des noisettes avant d’hiberner. Ce qui peut faire penser que c’est inné pour les animaux, comme pour l’Homme, le geste de survie.

Selon les survivalistes, survivre demande plus que des abris et des armes. Et ils ont raison car il faut également se préparer pour l’alimentation que pour la santé et la lutte contre des ennemis potentiels. Alors, le survivaliste devient méfiant frisant le paranoïa. C’est la personne qui se prépare à affronter toute catastrophe en allant du plus petit au niveau planète, d’une perte d’emploi à un glissement de terrain ou à une pandémie. Pour le COVID-19, il est certain que le survivaliste pur a été déjà préparé !

Comment se comporte un survivaliste ?

Un survivaliste se prépare tellement à une éventuelle catastrophe qu’il stocke tous les biens et les matériaux qu’il pense indispensable afin de ne pas être en rupture  le moment venu. Cette manière de penser se reflète dans sa façon d’acheter ses produits de premières nécessités. Par exemple, son bunker, ou l’endroit qu’il pense y séjourner quand viendra la catastrophe, est rempli de conserves, de purificateurs d’eau, de bidon farine, des graines …. Comme il est un peu paranoïaque, le survivaliste n’utilise pas d’épargne ni de crédit. Il prône plutôt le troc et l’achat au comptant.

A Lire :  Pourquoi le Ooni Fyra est le four à pizza qu'il faut acheter ?

survivalisme: tous les articles à lire sur Slate.fr

Le placard contient des appareils pouvant fabriquer du pain, du beurre, … Des recettes , des guides pour l’utilisation des rayons solaires afin d’avoir de l’énergie de manière autonome. Tout cela dans le but d’avoir une indépendance vis à vis de l’environnement social, si le besoin se fait ressentir. Pour être un vrai survivaliste, il avance le concept d’autosuffisance où il peut se détacher de son milieu au cas où… Des guides, comme le guidesurvivalisme.com, ont été élaborés pour les aider dans leur démarche.

Pourquoi le concept marche-t-il actuellement ?

Les réseaux sociaux ont récemment constaté l’augmentation exponentielle de l’intérêt des internautes  aux blogs dédiés au survivalisme. Pourquoi ?

Nos aïeux avaient introduits dans leur mode de vie la constitution de reserves de nourriture pour survivre pendant les guerres, les famines, les épidémies, les crises économiques … qui avaient jalonné leur vie. « Le plus grand danger, pour le survivaliste, c’est qu’il n’y ait plus de dangers »

Mais ces catastrophes existent toujours même si le progrès en a éliminé certains comme le choléra. D’autres sont venus ajoutés à la funeste liste, comme l’accident nucléaire de Fukushima. Et les cataclysmes naturels sont de plus en plus violents. On peut même avancer que la pandémie du coronavirus leur a donné raison. Des kits d’urgence existent pour les victimes de ces catastrophes.  Et c’est ce que fait le survivaliste !

Par ailleurs, à vouloir vivre « nature », le citoyen survivaliste actuel apprend à survivre dans des conditions rudes, ancestrales et archaiques. Comme l’Homme a toujours aimé relever les défis, être un prédateur naturel. Cela attire bien des personnes qu’elles en deviennent des adeptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *